Archives de Catégorie: Philosophie

Antroposophie – il faut un million de signatures

De nouvelles réglementations européennes prévues pour 2009 veulent décider de supprimer la vente légale des médicaments homéopathiques Weleda,  ainsi que  tous ceux reliés à l’antroposophie ( Rudolf Steiner). De  même la possibilité de culture biologique en biodynamie ( marque Demeter),  ainsi que la pédagogie Steiner ( dites écoles libres, ou écoles Waldorf,  ainsi que les centres dédiés aux enfants handicapés moteurs ou cérébraux sont remises en question dans la communauté européenne. La raison principale en est la force des lobbies pharmaceutiques et cosmétiques  qui sont menacés par le développement et l’intérêt de plus en plus  de citoyens pour les aliments, médicaments et produits anthroposophiques. La  fondation Eliant a été créée pour soutenir un mouvement international pour  le respect de nos libertés en matière d’alimentation, de soins et de pédagogie. Elle  a pour but de rassembler un million de signatures ( ce chiffre  permet une véritable reconnaissance de la pétition à Bruxelles). C’est  très facile, il suffit de cliquer sur le drapeau de votre  pays pour directement apposer votre nom et adresse e-mail. Le site  est par ailleurs bien conçu et très instructif.

Signez ici

Publicités

Car free day Brussels – Ready for a ride?

signez ici

Living in Darfour

Lien ici

« Le concept du continuum »

Le bonheur n’est pas à trouver, il EST. Le bébé n’est pas à choyer, chérir, adorer, éduquer, élever, gronder, surveiller etc… il est à être aimé pour ce qu’il est : un individu de la même espèce que ses parents. Il est porté, non pas parce que c’est bon pour lui mais parce qu’il existe et que c’est ce qu’il demande, ni plus, ni moins.

Ainsi se définit le concept du continuum.

Difficile pour nous, êtres dits « évolués », de concevoir une existence sans intellect dominant. Chez les Yékwanas, la raison est au service de l’homme ( entendre espèce humaine) et non le contraire. On n’agit pas en fonction du bien ou du mal chez les Yékwanas. On agit selon ce que notre nature nous a programmé depuis la nuit des temps.

Comme la maman chat est à disposition de ses chatons sans se sentir sacrifiée sur le grand autel de la maternité, la mère yékwanas est à disposition de son enfant sans rien attendre en retour, et sans non plus devancer ses demandes.

Un livre qu’il serait bien prétentieux de résumer en quelques lignes et dont la lecture est indispensable pour comprendre l’être humain dans ce qu’il est, qu’il a été et qu’il pourrait être.

Source ici

Aussi

Présentation/ Résumé :« Un livre dont on parle depuis 10 ans, enfin disponible en français !
Une manière révolutionnaire d’élever nos enfants… naturellement.

 Au plus profond de la jungle du Venezuela, Jean Liedloff fait la rencontre d’une tribu d’indiens vivant encore à l’âge de la pierre. Fascinée par le bonheur reflété par ces indiens « primitifs », elle passera deux et demi avec eux pour comprendre la cause de leur vie si heureuse et harmonieuse. Cette expérience ébranlera totalement ses convictions occidentales et l’amènera à un point de vue radicalement différent sur la nature humaine et l’éducation dictée par nos sociétés « civilisées ».
Le concept du continuum nous montre comment nous avons perdu notre bien-être naturel en laissant l’intellect prendre le pas sur notre instinct. Il nous montre également comment retrouver cette harmonie pour nous-mêmes et nos enfants.
Une véritable prise de conscience pour tous les acteurs de notre société !
Un livre absolument indispensable à tous les parents ou futurs parents !

Jean vit aujourd’hui en Californie où elle y exerce la psychothérapie basée sur le concept du continuum. Elle donne des conférences dans de nombreux pays où ses idées ont très largement dépassé les cercles d’initiés.

Edité pour la 1ère fois en 1975, ce livre est né des multiples séjours de Jean Liedloff dans la jungle amazonienne (Venezuela) auprès des Yekwanas et des Sanemas. Elle a été frappée par la joie de vivre toute simple de ces tribus, et par le contraste saisissant entre la façon de prendre soin des enfants (et des bébés en particulier) chez les Yekwanas et dans nos sociétés occidentales. Cet ouvrage démontre de façon magistrale comment notre façon d’accueillir nos bébés et de prendre soin d’eux a un impact énorme et durable sur nos vies.

Jean Liedloff va décrire les « attentes » du continuum càd le séquence naturelle des expériences que les millions d’années d’évolution ont préparées pour les êtres humains dès leur conception.
J Barbe.

Source ici

Nature et déforestation en image et en musique

Timber: Hexstatic & Coldcut

Natural rythm: Hexstatic & Coldcut

 

Demandez à Dove de ne plus prendre part à la déforestation en Indonésie !

Afin de confectionner ses produits, Dove, une marque de Unilever, doit se fournir en huile de palme auprès de producteurs. Cette huile de palme provient en partie de plantations qui prennent la place de forêt en Indonésie. De cette façon, Dove participe à la déforestation en Indonésie. Nous avons de l’information que met ce lien en évidence. De cette manière, Dove et Unilever participent à la déforestation, ils menacent la survie de certains animaux comme les orangs-outans et participent aux changements climatiques.

Source et suite : Greenpeace
Dove, arrêtez de participer à la déforestation en Indonésie !

Voir aussi ici

Poème …

André :

« Malheureusement, la pensée unique veut que si l’on ne crie pas contre les Chinois, on est un paillasson du régime. »

Qui a dit ça ?  Un gauchiste ?  Un communiste ?  Un maoïste ?

Nenni.  C’est Jacques ROGGE, le Président du CIO (in Le Soir du 02/05/2008)

Elisabeth :

Pas mal !

Et tu connais le poème du « chinois très très silencieux »???

Il est daté du 10 avril 2008 et intitulé:

« Pourquoi nous haïssez-vous? »

Lorsque nous étions les souffrants de l’Asie, on nous appelait « péril jaune ». 

Depuis que nous sommes étiqueté « prochaine super-puissance », on nous traite de « traîtres ».

Lorsque nous avons fermé nos portes, vous nous avez couvert d’opium pour forcer l’ouverture du marché. 

Depuis que nous embrassons le marché libre, vous nous accusez de voler vos emplois.

Lorsque nous tombions en miettes, vos troupes marchaient en rangs attendant notre défaite.

Lorsque nous avons tenté de recoller les morceaux, vous vous êtes écrié: « Tibet libre! », et: « c’était une invasion! »

Nous avons essayé le communisme, et vous nous avez haï parce que nous étions communistes.

Si nous essayons le capitalisme, vous nous haïssez parce que nous sommes capitalistes.

Depuis que nous avons atteint le milliard, vous nous dites que nous détruisons la planète.

Si nous essayons de réduire nos naissances, vous criez à l’abus des droits de l’homme.

Lorsque nous étions pauvres, vous nous traitiez comme des chiens.

Depuis que nous vous prêtons cash, vous nous blâmer pour vos dettes.

Depuis que nous construisons nos industries, nous sommes devenus les « pollueurs ».

Lorsque nous vous vendons nos biens, vous nous accusez de réchauffer la planète.

Si nous achetons du pétrole, vous appelez cela de l’exploitation et du génocide.

Si vous vous battez pour du pétrole, vous appelez cela « libération ».

Lorsque nous étions perdu dans le chaos, vous nous imposiez vos règles et vos lois.

Depuis que nous érigeons des lois contre la violence, vous appelez cela « violation des droits de l’homme ».

Lorsque nous nous taisons, vous nous appelez à la liberté d’expression.

Depuis que nous avons brisé le silence, vous nous accusez de lavage de cerveau xénophobe.

Pourquoi une telle haine vis-à-vis de nous? Nous vous le demandons.

« Vous nous répondez: « non, nous ne vous haïssons pas ».

Nous non plus, nous ne vous haïssons pas,

Mais est-ce que vous nous comprenez?

« Bien sûr, nous vous comprenons », répondez-vous,

« Nous sommes branchés sur la AFP, la CNN, la BBC, … »

Qu’attendez-vous réellement de nous?

Réfléchissez d’abord, ensuite seulement répondez-nous.

Parce que vous avez eu tellement d’opportunités de votre côté,

Assez c’est assez, assez d’hypocrisie pour ce seul monde.

Nous désirons un seul monde, un seul rêve, et la paix sur la terre.

Notre grosse planète bleue est bien assez grande pour nous tous.  

—– Original Message —–                                                                                                                           From: André LACROIX                                                                                                                                  To: Elisabeth MARTENS                                                                                                                            Sent: Tuesday, May 06, 2008 1:28PM                                                                          

Subject: Tibet : qui ?