Un moteur de recherche écolo, durable et solidaire

Le moteur de recherche VeoSearch reverse l’argent de la publicité qu’il affiche aux projets de développement durable soutenus par ses utilisateurs. Une façon novatrice de chercher généreusement. Vidéos de projets et forum.
Six lettres colorées en porte d’entrée pour la majorité des internautes. Ben oui, Google, la page d’accueil évidente. Pourtant, avec VeoSearch, un petit changement d’habitude peut rapporter gros: chaque recherche sur le net y contribue aux œuvres des ONG soutenues par l’utilisateur.
VeoSearch est un multimoteur de recherche tout ce qu’il y a d’ordinaire. Grâce à des partenariats avec Google, Yahoo! Ask et ExaLead, il trifouille le web, la blogosphère et les banques d’images et offre aux utilisateurs des résultats similaires à ceux de ses homologues. Là où il se distingue, c’est que chaque recherche y est utile. VeoSearch est le premier moteur de recherche solidaire du web.

(Un projet pour le café équitable en Bolivie)

Café, tourisme écolo, microéconomiePour faire profiter au mieux les projets écologiques, humanitaire ou sociaux qui nous tiennent à cœur, il faut simplement s’inscrire. Ensuite, une petite visite dans la page «projets» permet de choisir les associations auxquelles nos recherches vont bénéficier. Café équitable en Bolivie, écotourisme au Tadjikistan, clowns dans les hôpitaux, aide aux réfugiés tibétains en Inde, microentreprises au Bénin… Pour l’instant, une vingtaine d’ONG sont reprises. Une dizaine devrait s’ajouter d’ici janvier. Un menu déroule leurs vidéos de présentation. Une fois qu’on s’intéresse à un projet, il suffit de le sélectionner. Il s’ajoute alors à la liste des projets que chacune de nos recherche sur VeoSearch va aider.
Financièrement, VeoSearch a deux sources de revenus. La première est la publicité attachée à chaque recherche. La seconde est le deal passé avec les moteurs de recherche partenaires: chaque surf généré par VeoSearch vers l’un des grands moteurs associés rapporte de l’argent.

(Un projet pour amener des médicaments à vélo en RDC)

Ces sommes, VeoSearch s’engage à en reverser 50% aux associations soutenues par ses utilisateurs. Ceux-ci limitent d’ailleurs leurs choix à 5 projets, pour ne pas disperser leurs revenus générés. Mais ces 5 choix sont interchangeables à tout moment. Les 50% restants permettent la viabilité du site, le développement du blog et, à terme, la promo de produits favorisant le développement durable.Le concept, enrichi d’un conseil écologique quotidien en page d’accueil, séduit. 5.460 utilisateurs sont inscrits depuis le 1er juin 2007 et la mise en ligne de la version bêta du site. Ils ont effectué 1.747.000 recherches, ce qui a rapporté 3.264€. Une paille, comparée aux millions générés par les moteurs de recherche leaders. Mais une paille qui, comme la poutre la plus solide, soutient les espoirs les plus fous.

(Julien RENSONNET)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s