Cancer: un rapport qui dérange

Le rapport sur les causes du cancer réalisé au terme de deux ans de travail par l’Académie de médecine, celle des Sciences, le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), l’Institut de veille sanitaire et l’Institut national du cancer va certainement faire grand bruit et relancer le débat sur les véritables causes du cancer et sur l’augmentation de son incidence.

Cette étude met en cause avant tout des comportements individuels, plus que des pollutions environnementales, pour expliquer l’apparition d’un nombre notable de cancers. Ce rapport bat en brèche des idées reçues en réaffirmant le rôle prépondérant des comportements individuels (tabac, alcool, surpoids, grossesse tardive…) et en jugeant grandement surestimé par l’opinion le rôle de la pollution. Selon cette étude, 1 % au plus des décès par cancer peuvent être attribués avec certitude à la pollution.

Comme dans tous les pays industriels, le tabac reste en France, selon ce rapport, la principale cause avérée de cancer (29 000 décès, soit 33,5 % des décès par cancer chez l’homme, 5 500 décès, soit 10 % des décès par cancer chez la femme en 2000). L’alcool est à l’origine d’environ 9,4 % des décès par cancer chez l’homme et de 3 % chez la femme. Le rapport rappelle par ailleurs que la mortalité par cancer diminue régulièrement depuis 1950 chez la femme et depuis 1985 chez l’homme, si l’on tient compte de l’évolution démographique.

L’excès de poids et l’insuffisance d’exercice physique causent 2 % de décès par cancer chez les hommes et 5,5 % chez les femmes. Les expositions professionnelles, en diminution, sont encore à l’origine de 3,7 % des décès par cancer chez l’homme et 0,5 % chez la femme. Les traitements hormonaux de la ménopause sont en cause pour 2 % environ des décès chez la femme (essentiellement du sein et de l’ovaire). L’âge tardif du premier enfant, le faible nombre d’enfants et l’absence d’allaitement sont des facteurs de risque. En agissant sur ces caractéristiques, la fréquence des cancers du sein pourrait être réduite de 15 %, avancent les auteurs.

Lire la suite ici

Publicités

2 réponses à “Cancer: un rapport qui dérange

  1. Je suis étonné par cette étude. En effet, comment peut-on minimiser les effets de la pollution sachant que sur les 100.000 produits chimiques commercialisés en Europe, seuls 1% ont fait l’objet d’une étude sur leurs conséquences sur la santé.
    Je m’interroge sur la pertinence de cette étude et sur la véritable indépendance de ceux qui l’ont réalisée.

    J’invite tous les lecteurs à consulter les rapports de Greenpeace sur nos produits cosmétiques, hi-tech et autres afin qu’une prise de conscience de la part des consommateurs se réalise.

    Voir notamment :
    http://www.greenpeace.org/raw/content/france/vigitox/documents-et-liens/documents-telechargeables/guide-cosmetox.pdf

    Vos articles sont toujours très intéressants et de qualité. Bonne continuation.

    Bien à vous !

  2. tabac : 33% – excès de poids et absence de sport: 2%… mais alors, ceux qui arrêtent de fumer peuvent manger des chips sur leur canapé l’esprit tranquille ? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s