Lutter contre les inégalités en matière de mobilité

En Région wallonne, environ 500 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Dans ces conditions, impossible de payer un abonnement annuel de bus ou même un abonnement mensuel. Reste l’achat au ticket ou par cartes … qui est le plus cher ! Les personnes concernées limitent alors les déplacements si coûteux au risque de se renfermer progressivement, ce qui est aussi un frein à leur recherche d’emploi et de formation.

Le collectif « Libre parcours » demande au gouvernement wallon et à la direction des TEC de permettre la mobilité de tous les habitants. En dessous d’un certain seuil de revenus (venant du chômage, du CPAS, d’emplois mal payés etc.), l’accès à ce service public de transport en commun (TEC) devrait être gratuit. Au dessus de ce seuil, le collectif propose plusieurs paliers intermédiaires avant d’atteindre le tarif normal.

La pétition en version papier a déjà récolté plus de  5900 signatures (03/04/2007).

Source: l’ autre livre

Signez la pétition ici ; Voir la liste des signataires ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s