Le Darfour sur Google Earth

Le Musée de l’Holocauste de Washington (USHMM)a présenté mardi un site Internet visualisant la crise dans la province soudanaise du Darfour grâce à un partenariat avec le site de cartographie Google Earth.

« Crisis in Darfur », qui répertorie 1600 villages touchés par le conflit, une centaine de photos, des dizaines de témoignages, « est un puissant et nouvel outil d’information », a indiqué Lawrence Swiader, chargé des applications internet du Holocaust Memorial Museum.

Tout utilisateur, après avoir téléchargé gratuitement un logiciel de lecture des images satellites de Google, peut désormais zoomer sur les régions détruites, visualiser les traces de maisons brûlées, localiser les camps de réfugiés, entendre et voir des vidéo-témoignages. Des graphiques et des photos animent ces cartes qui sont régulièrement mises à jour.

Ce projet est la première réalisation du musée dans le cadre d’une initiative développée pour dénoncer et prévenir les génocides.

« L’éducation des générations d’aujourd’hui sur les atrocités du passé et du présent peut être renforcée par des technologies comme celles de Google Earth », a affirmé la directrice du musée, Sara Bloomfield.

« La seule façon d’arrêter les tueries du Darfour est d’informer. Les gens doivent savoir à quoi ressemble un génocide », a affirmé Daowd Salih, habitant du Darfour, réfugié et ancien officier de la croix-rouge sur le terrain.

Source: Technaute.com

Autres articles:

 Plus d’informations sur USHMM

 Télécharger  Google earth ; La terre vue de l’espace

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s