Greenpeace vs Electrabel

Suite à une série de plaintes déposées par Electrabel, les bureaux de Greenpeace ont été perquisitionnés par une vingtaine d’agents de la police fédérale ce 22 mars dernier. Peter De Smet, le directeur de Greenpeace Belgique, a été interrogé par la police. La principale plainte : association de malfaiteurs. Divers documents et le serveur informatique ont été emmenés, ce qui a bloqué le travail de Greenpeace pendant 30 longues heures. Les plaintes font suite à la manifestation de Greenpeace devant les bureaux d’Electrabel à Bruxelles pour dénoncer l’impact négatif sur le climat des centrales au charbon appartenant à la compagnie d’électricité.

Action devant le siège d’Electrabel: « … Greenpeace dénonce le fait qu’Electrabel produit son électricité au départ de sources polluantes au lieu d’investir dans des énergies propres et renouvelables. Cette attitude passéiste ne peut être que préjudiable à la protection du climat. Greenpeace demande que les responsables politiques interviennent dans le dossier pour faire enfin entrer la Belgique dans l’ère « Kyoto »… »

… lire la suite, ici

Vous estimez que la réaction d’Electrabel vis-à-vis de Greenpeace, une organisation qui représente 110.000 donateurs en Belgique, est exagérée? Envoyez sans détours votre opinion à Electrabel : info@electrabel.com

N’oubliez pas: en tant que consommateur, vous pouvez faire la différence. Optez pour du courant vert. Vous trouverez un aperçu des fournisseurs ici

Source: Greenpeace

Publicités

Une réponse à “Greenpeace vs Electrabel

  1. Message à Electrabel: Ecrit par Frantz Gacogne.

    « Greenpeace combat pour des enjeux collectifs avec des méthodes claires et démocratiques.

    Ces enjeux ne vont pas forcément dans le sens des intérêts privés et financiers, on l’a bien compris.

    Cela ne vous donne pas pour autant le droit moral d’user de leviers probablement calomnieux pour faire agir la force publique dévoyée dans son action.

    Vous vous battez pour vos intérêts c’est compréhensible, faites le alors dans le respect des règles, sans quoi il ne faudra pas vous étonner de voir l’émergence d’adversaires sans scrupules. La surenchère de la violence et du mensonge mène les sociétés à la pauvreté et la misère. Vous en porterez la responsabilité ».

    Frantz Gacogne
    Bourg en Bresse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s